top of page

16/17 mars I Un week-end chargé en épreuves fédérales !

Dernière mise à jour : 26 avr.

Durant le week-end des 16 et 17 mars, la FSGT a organisé plusieurs épreuves fédérales. Pour le plus grand bonheur de centaines d’amateurs et d’amatrices de sports de neige, d’athlétisme et de natation…

Ski & snowboard : championnat de France FSGT


© Cyril Merrien

Située dans le département des Alpes-Maritimes, la station d’Isola 2000 a été l’hôte du dernier championnat de France FSGT de ski et de snowboard. Organisée du 16 au 18 mars 2024, cette édition est à marquer d’une pierre blanche puisque la commission fédérale de l’activité (CFA) n’avait jamais recensé autant de participant·es (187) !

« Ce record montre que la fédération peut garantir l’accès au ski populaire », se réjouit Emmanuelle Bonnet Oulaldj. Sur le départ après des années au service du sport populaire, l’ancienne coresponsable légale de la FSGT avait bien évidemment tenu à être présente pour cet événement.

Coordonnateur de la CFA, Arnaud Berthier nous en dit un peu plus sur les différentes épreuves qui étaient proposées :

« On a mis en place les traditionnelles courses que sont le géant, le slalom et le grand géant, mais on a également ajouté du boarder et une coupe des clubs en parallèle. » 

« On est vraiment sur de l’entraide lors de ce championnat », poursuit-il.

« Les meilleurs skieurs vont transmettre leur expérience à ceux dont le niveau est moins élevé, en les aidant à reconnaître les pistes par exemple, et ainsi les faire progresser. »

Ayant profité d’excellentes conditions météorologiques et d’un superbe enneigement, les participant·es, issu·es des comités FSGT alpins et pyrénéens, ont particulièrement apprécié ce fédéral. « L’ambiance y est toujours excellente », assure Jules Bergeret, membre d’un club des Pyrénées-Atlantiques.

« Il n’y a pas de gagnants ou de perdants, c’est juste un grand moment de partage. »

« Ce qui me donne envie de revenir à chaque fois, c’est qu’on sait qu’on va passer un bon moment », soutient, de son côté, Véronique Lavergne, skieuse de Haute-Savoie. Rendez-vous donc en 2025 pour la prochaine édition !

 

Natation : rassemblement des jeunes nageurs & coupe nationale par équipes FSGT


© Nelcia Saïd-Aly

 

Les 16 et 17 mars, l'Athlétic club de Bobigny (ACB) a accueilli deux épreuves de natation FSGT : le rassemblement des jeunes nageurs et la coupe nationale par équipes. Organisées en Seine-Saint-Denis donc, ces compétitions ont réuni environ 300 participant·es issu·es d’Île-de-France, des Hauts-de-France et d’Auvergne-Rhône-Alpes.

« Nous avons eu la chance de pouvoir assister à deux très belles épreuves », indique Nicole Trespaillé, une des responsables de la commission fédérale de l’activité (CFA).

« Le niveau était relevé, les officiels particulièrement investis et l’ambiance au top. Notons que les nageuses sont désormais très bien représentées lors des compétitions FSGT. Ce week-end, il y avait même plus de femmes que d’hommes ! »

Si elle est fortement engagée dans la cause du sport pour toutes et tous, la CFA ne peut pas tout faire toute seule. Elle a donc évidemment tenu à remercier Rafik Moussouni, le président de l’ACB, et ses équipes pour l’aide précieuse apportée lors de ces deux journées de compétitions, ainsi que les bénévoles de la commission de natation 93 et le comité de Seine-Saint-Denis.

En effet, ce dernier a fourni d’importants moyens et fait le lien avec la municipalité de Bobigny afin de pouvoir utiliser gracieusement sa toute nouvelle piscine… « Une compétition fédérale doit toujours être un levier de développement au niveau local, encore plus pendant cette année olympique, et il faut donc créer les conditions nécessaires à sa bonne tenue », assure Clément Rémond, son coprésident.

« Il s’agit d’un partenariat global au service du sport populaire. »

 

Athlétisme : championnat de France FSGT de cross-country


© Jaky Fouillet

Si le championnat de France FSGT d’athlétisme indoor s’est déroulé le dimanche 24 mars à Paris (lire encadré ci-dessous), celui de cross-country a eu lieu une semaine plus tôt, à Allonnes (Sarthe). Au total, pas moins de 500 coureurs et coureuses, venant d’un peu partout en France, ont participé à ce fédéral.

Mais comment organiser un événement de cette ampleur ? « Tout démarre deux ans avant », répond Hervé Cadéron, référent pour le cross et la piste au sein de la commission fédérale des activités athlétiques (CFAA).

« Un club, qui aura préalablement candidaté pour accueillir un championnat de France FSGT de cross dans sa ville, est retenu par la CFAA. Très rapidement, le référent se déplace sur place pour valider les parcours et discuter de la répartition des tâches. »

Dans les mois qui précèdent le fédéral, une plaquette comprenant toutes les informations pratiques est réalisée. Enfin, après s’être occupée des inscriptions et avoir préparé les dossards, la commission arrive sur les lieux la veille de l’épreuve pour vérifier que la compétition peut débuter.

Le jour même, les responsables de la CFAA sont chargé·es de missions particulières, mais aucun championnat FSGT ne peut se tenir sans l’investissement de bénévoles locaux·ales. Pour ce fédéral de cross-country, le club hôte, FSGT ville d’Allonnes, en avait d’ailleurs fourni 128. Un chiffre conséquent, qui a grandement facilité l’organisation de l’épreuve…

Et les courses dans tout cela ? « Elles se sont très bien passées », assure Hervé Cadéron.

« Allant de 2,2 à 9,5 km selon les catégories, les parcours étaient difficiles, mais ils nous ont permis d’assister à de belles luttes entre les coureurs. L’ambiance était également au rendez-vous grâce aux centaines de spectateurs présents. »

Le championnat de France FSGT de ski et de snowboard a également fait l’objet d’un reportage-vidéo. Cliquez sur ce lien pour y accéder !


 

Athlétisme : le fédéral indoor a aussi eu lieu

 

Le dernier championnat de France FSGT d’athlétisme indoor a eu lieu le dimanche 24 mars 2024, à Paris. « Environ 300 personnes, issues de différentes régions, étaient présentes », précise Nino Petitet, membre du pôle des activités et culture sportive internationales. Ce dernier a soutenu la commission fédérale des activités athlétiques (CFAA), la commission d’athlétisme d’Île-de-France et le comité de la capitale dans l’organisation de cette épreuve. Si les semaines qui ont précédé le championnat ont été particulièrement animées en raison de nombreux imprévus, « tout s’est finalement très bien passé », ajoute Betty Kerhel de la CFAA. « Les fédéraux en salle permettent aux supporters des clubs de se faire beaucoup entendre, et il y a donc eu une superbe ambiance tout au long de la journée. »


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page