top of page

Comités & Ligues | Une belle Assemblée fédérale…

Les 4 et 5 novembre derniers, l'Assemblée fédérale des Comités départementaux et régionaux FSGT s’est tenue à Paris. En tout, près d’une centaine de responsables fédéraux, de bénévoles et de salarié·es étaient mobilisé·es pour cet événement très réussi.

© Cathy Denis/Emmanuelle Bonnet Oulaldj

Un an après la sortie de confinement lié à la pandémie de Covid-19, et alors que la Fédération regagne progressivement le nombre d’adhérent·es qu’elle avait avant le début de cette crise sanitaire, l’Assemblée fédérale des Comités départementaux et régionaux FSGT 2022 était particulièrement importante et très attendue !


Organisée par le Pôle vie associative fédérée de la Fédération et aux côtés de 84 responsables fédéraux, bénévoles et salarié·es issu·es de Comités et de Ligues, de Commissions fédérales d’activités et du siège fédéral, cette Assemblée possédait différents enjeux…


Permettre aux responsables des structures FSGT présent·es de se retrouver, mais aussi d'échanger sur une analyse partagée des possibilités et des capacités de rebond et de résilience des Comités et des clubs à travers la mise en place de projets et d’actions de développement au niveau de leur territoire et de se projeter, ensemble, dans le cadre des 90 ans de la Fédération…


Notons qu’en amont des travaux, une Assemblée générale extraordinaire a permis de faire voter l’ouverture de l’édition des Jeux sportifs mondiaux où la FSGT n’est pas représentée par une délégation fédérale, aux Comités et aux Ligues. La prochaine édition concernée sera 2025 et le lieu doit être décidé par le Comité exécutif de la Confédération sportive internationale travailliste d’ici la fin de l’année 2022.


Dynamiques territoriales & formes de rencontres

Pour donner le ton de cette Assemblée fédérale, une table ronde avec cinq acteurs et actrices de la vie sportive et associative a permis d’illustrer la dynamique locale et fédérale de développement en appui sur des innovations porteuses du sens et des valeurs omnisport de la FSGT.


Jean-Pierre Huang, président du Comité régional de l’Île de la Réunion et judoka venant tout juste d’obtenir son sixième Dan, a présenté le développement exceptionnel du Comité avec une approche omnisport permettant de répondre aux attentes et besoins de la population. Sport féminin, randonnée, marche nordique, brevets fédéraux, solidarité internationale et coopération territoriale, la structure est sur tous les fronts ! En novembre 2023, elle organisera d’ailleurs, dans le cadre des 90 ans de la FSGT, une « Semaine du sport populaire » !


Marie-Lyse Lounès, chargée de développement au sein du Comité de Paris et dont Sport et plein air avait fait le portrait dans son numéro d’octobre 2022, a présenté la stratégie de la FSGT 75 pour relancer un championnat féminin de football dont le coup d’envoi a été donné le 17 octobre dernier. Pendant plusieurs mois, le comité avait organisé des tournois pour mailler le réseau des clubs ou des équipes de foot féminines de la capitale que Marie-Lyse, joueuse depuis de nombreuses années, connaît bien. L’offre répond à plusieurs profils de footballeuses, débutante ou non, et tout le monde peut trouver sa place.


Philippe Couvidou, responsable de l’activité walking foot dans un club de Vias (Hérault), a attesté, s’il le fallait encore, de l’incroyable potentiel de développement de ce « football en marchant » pour répondre à des besoins de santé et de lien social autant que de progression et l’adaptation permanente de son Espace fédéral, permettant par ailleurs d’innover dans les règles de jeu et dans l’organisation.


Enfin, Anthony Desbois, Conseiller technique sportif en charge de l’Espace fédéral sport en entreprise, a fait part d’un projet de challenge interentreprises proposant cinq activités et surtout sur une approche ludique et accessible à toutes et tous qui est développé dans les Alpes-Maritimes.


La réflexion sur la refondation des rencontres sportives en lien avec le développement local omnisport de la FSGT, animée par le Pôle activités et culture sportive de la Fédération, était également au cœur des travaux. L’objectif étant notamment de mieux articuler la construction les épreuves nationales entre les Commissions fédérales d’activités, les Comités et les clubs pour que ces Championnats renforcent leur attractivité et profite au développement de toutes les parties prenantes. Qu’il s’agisse de la formation, de l’accueil, de la reconnaissance des bénévoles, des innovations et de l’ouverture des rencontres sportives à un public plus large, du renforcement omnisport de certains Fédéraux, de l’ancrage institutionnel local ou encore de l’opportunité de repenser un modèle économique viable et cohérent avec les enjeux écologiques.


Les échanges dans les groupes, en appui sur des expériences concrètes, ont permis d’identifier les freins, les bonnes pratiques et les spécificités de chaque initiative. Ce champ est coordonné au sein d’un nouvel Espace fédéral intitulé « Innovations et développement », et un rendez-vous a d’ailleurs été organisé le 24 novembre dernier afin de poursuivre les échanges avec les Commissions fédérales d’activités et d’aboutir, en janvier prochain, à des axes d’actions pour donner tout son sens au slogan « De la rencontre humaine à la rencontre sportive ».


Les « 90 ans FSGT » sur les pépites !

Point d’étape de la future Assemblée générale de la Fédération qui se tiendra à Strasbourg (Bas-Rhin) du 31 mars au 2 avril 2023, une séquence importante était consacrée au « projet de développement 2022-2024, vers les 90 ans de la FSGT » qui est ancré sur trois axes : les innovations/adaptations dans nos pratiques sportives et associatives, la formation des militant·es FSGT et le développement du maillage territorial.


Alors que les 80 ans de la FSGT se basait sur trois grandes initiatives nationales (le Festival du film sportif, le Festival des innovations sportives et les Assises du sport populaire), l’enjeu de ce projet, piloté par Ingrid Fichter, Directrice technique nationale placée auprès de la FSGT, est de se baser sur du développement local pour mieux fédérer à l’échelle nationale. Le but est d’identifier les « pépites » locales, autrement dit les initiatives de clubs ou de Comités qui sont particulièrement significatives du point de vue de la spécificité du projet émancipateur et omnisport de la FSGT. Le tout afin de faire plus et mieux fédération et de coordonner des actions fédérales et de les rendre visible auprès du plus grand nombre.


Les travaux ont permis de mieux préciser le projet et d'identifier d’ores et déjà des initiatives locales et des axes prioritaires, notamment autour des innovations sportives, des activités de pleine nature, des pratiques pour les femmes, pour les jeunes et pour les enfants, dans les Quartiers prioritaires de la ville ou à destination des personnes en situation de handicap. D’ici la prochaine AG, des rencontres en région vont permettre de continuer à fédérer et à enrichir cet état des lieux.


Un temps d’information et de pré-bilan de la formation des dirigeants et des dirigeantes de la vie associative FSGT a complété ce programme, ainsi qu’une séquence d’actualisation du budget national 2020-2024. Une revalorisation du point d’indice des salaires du siège fédéral à hauteur de 6 % pour favoriser un maintien du pouvoir d’achat face à l’inflation, a notamment été votée.


Bref, cette Assemblée fédérale des Comités départementaux et régionaux FSGT 2022 fut prolifique en réflexions et en échanges d’expériences et enrichie par des temps conviviaux entre les nombreux·ses participants et participantes. Une bonne dynamique est enclenchée vers les 90 ans de la FSGT !


Par Cathy Denis et Emmanuelle Bonnet Oulaldj


 
Assemblée des Comités : la FF hockey était présente

Isabelle Jouin, présidente de la FFH (Fédération française de hockey) et rare femme à présider une fédération olympique dans l’Hexagone, était l’invitée de l'Assemblée fédérale des Comités départementaux et régionaux FSGT 2022 qui s’est déroulée début novembre à Paris. Sa fédération, comprenant 50 000 pratiquant·es et 139 clubs de hockey sur gazon et de hockey en salle, s’est donnée comme objectif, outre sa politique sportive de haute performance, de sortir du tout compétitif pour favoriser le sport pour toutes et tous et en particulier le développement de la pratique féminine, quel que soit le niveau de pratique. Isabelle Jouin, qui est notamment intervenue lors de la table ronde introductive de l’Assemblée, est convaincue que les fédérations affinitaires et délégataires doivent davantage travailler ensemble pour valoriser la dimension associative du sport et faire converger nos approches différentes, mais très complémentaires. Elle veut donner davantage de place à l'aspect ludique du sport, avec des innovations dans les contenus pédagogiques. La FFH essaie également de mieux penser le parcours sportif de ses pratiquant·es pour les « garder » le plus longtemps possible et répondre à leurs attentes et leurs besoins. Une formation des jeunes éducateurs et des jeunes éducatrices est également une priorité, tant les obstacles pour « recruter » sont nombreux. En conclusion de son propos, Isabelle Jouin a remercié la FSGT et tous les témoignages des présent·es à l’Assemblée des Comités qui ont été, selon elle, « très inspirants » !

 

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page