top of page

Gymnastique artistique l Succès des Fédéraux en Corse !

Organisés en Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur la saison dernière, les Championnats de France FSGT de gymnastique artistique féminine et masculine 2023 ont, pour la toute première fois de leur histoire, fait étape en Corse. Retour sur ces Fédéraux qui, de l’aveu de tou·tes les participant·es et spectateur·rices, furent mémorables…

© Edouard Touitou, reporter-photographe

Les 19, 20 et 21 mai derniers, près de 500 amatrices et amateurs de gymnastique artistique féminine et masculine (Gaf/Gam) ont pris part aux Championnats de France FSGT de ces deux disciplines. Si l'affluence semble habituelle pour une épreuve de ce type, cette édition 2023 a revêtu une dimension particulière puisqu’elle s’est déroulée… en Corse !


Ce n’était pas la première fois qu’une compétition nationale de la Fédération était organisée sur l’île de Beauté. En effet, en juin 1986, le tout jeune Comité de Corse avait mis en place les Championnats de France FSGT minimes et juniors de cyclisme sur route. Rebelote en 1997 avec l’athlétisme (un semi-marathon) et en 2004 avec le volley-ball. Mais depuis ; plus rien.


D’où est alors née cette idée folle ? « D’une macagna, une " plaisanterie " comme nous disons chez nous », sourit Isabelle Gatti, présidente-fondatrice de l’Association gymnique de Balagne (AGB), club de 75 gymnastes âgées de 5 à 16 ans et situé sur les communes de Calvi et de l’Île-Rousse, qui était justement l’hôte de la manifestation.

« On était à un événement sur le continent et Sandra Colonna, responsable technique au sein de la Commission fédérale d’activités [CFA] gymniques, nous a dit en rigolant : " allez, les prochains Championnats nationaux FSGT, c’est chez vous ". Et on a répondu : " Chiche ! " »

L’AG Balagne candidate donc auprès de la CFA et celle-ci répond positivement. « Nous avons discuté et tout le monde était enthousiaste », assure Claude Bureau, son responsable.

« La principale inquiétude concernait le coût des transports pour les clubs. On craignait un impact sur la fréquentation. Mais comme les Corses font des sacrifices financiers chaque saison pour se rendre à nos Fédéraux, nous nous sommes dits que nous pouvions bien inverser les rôles pour une fois. »

« Le Pôle des activités et culture sportive FSGT a également tout de suite pensé que c’était une bonne idée car nous souhaitons que nos épreuves nationales puissent être vecteur de développement », ajoute Thomas Fontenelle, un de ses coordonnateurs.

« Et proposer ces Championnats va permettre à la Commission départementale Gaf/gam naissante de se fédérer autour de ce projet… »

Trois grosses journées

Sur place, « pratiquement tout le monde est arrivé le mercredi », indique Claude Bureau.

« Les trois jours de compétition ne commençant que le lendemain, l’AG Balagne avait décidé d’organiser un défilé dans les rues de Calvi le soir-même et ça a été super chouette. Il y avait une ambiance folle, gymnastes, encadrants, officiels, bénévoles et passants étaient ravis. »

« La mairie ne s’attendait pas à autant de monde, c’était impressionnant ! » poursuit Isabelle Gatti.

« Dirigée par notre mascotte, un sanglier répondant au nom de " Porchettu " , la manifestation s’est poursuivie jusqu’à un amphithéâtre situé face au port de la ville et dans lequel nous avons procédé à la cérémonie d’ouverture de ces Championnats de France FSGT et à la remise des dossiers. Le tout en écoutant un groupe de chanteurs corses et en prenant un apéritif. »

Si l’AGB bénéficiait du (très beau) Complexe sportif de Calvi-Balagne, elle manquait néanmoins de matériel. Mais grâce à l’envoi de certains équipements depuis le continent, les Fédéraux de gymnastique artistique masculine et féminine 2023 purent officiellement démarrer le jeudi matin.


Cette journée et celle du vendredi étaient consacrées aux épreuves par équipes et pas moins 82 formations étaient engagées. Quant au samedi, ce sont 210 gymnastes qui se sont affrontées dans les Championnats individuels féminins. Qualifié·es après des sélections régionales, les participant·es sont réparti·es selon des catégories d’âge bien sûr, mais également selon des divisions. « Les divisions correspondent à des programmes qui sont plus ou moins techniques », précise Sandra Colonna de la CFA.

« Chacun est libre de s’engager dans la division qu’il souhaite, sauf les champions de la saison précédente qui sont automatiquement transférés dans la division supérieure... »

Grâce au travail conjoint de la Commission fédérale, de l’AG Balagne et des officiel·les (mention spéciale aux nombreux·ses juges fourni·es par les clubs), les trois jours sont passés à la vitesse grand V et une grande soirée festive en extérieur a été mise en place à l’Île-Rousse le samedi soir. « La météo n’a pas vraiment été de notre côté, mais cela n’a pas empêché les 600 personnes inscrites de passer un moment très chaleureux », affirme Claude Bureau.


Merci les bénévoles

Reste maintenant à faire le bilan de ces Fédéraux… Un bilan particulièrement positif si l’on en croit les avis des différents clubs présents et de la presse. Situé dans le Comité du Nord, le Gym Marly-Aulnoy a par exemple tenu à féliciter l’AG Balagne pour son « organisation impeccable » et parle d’un « souvenir inoubliable ». De son côté, le média local StampaPaese a assuré que « l’ambiance était partout » dans un article paru le 20 mai. « Cette journée (…) restera dans les annales. »


La CFA estime également que cette édition 2023 était exceptionnelle et l’AGB, par la voix d’Isabelle Gatti, se félicite d’avoir « réussi ce challenge. On tient à remercier tous nos partenaires, les municipalités de Calvi et de l’Île-Rousse, la Communauté de communes de Calvi-Balagne, la Collectivité de Corse, la Commission fédérale d’activités gymniques et les Comités de Corse et des Bouches-du-Rhône, ainsi que toutes les associations qui se sont déplacées jusqu’à chez nous. »


« Nous souhaitons aussi dire un énorme merci à tous nos bénévoles », continue-t-elle.

« Des entraîneurs, des parents d’adhérentes et des gymnastes qui ont œuvré pour le bon déroulement de l’événement les mois qui l’ont précédé et qui n’ont pas compté leurs heures pour gérer les transports, le matériel ou encore la buvette pendant tout le week-end. Notons enfin qu’il y avait plein de personnes qui ne connaissaient pas la gym dans le public et je suis sûre qu’on aura des nouveaux membres à la rentrée prochaine. »

Le mot de la fin est laissé à Laurent Bonnemaison, le président du Comité de l’île de Beauté. « Je découvrais la discipline et j’ai été littéralement bluffé par les performances », soutient-il.

« La convivialité qui régnait m’a également marqué. Les participants s’encouragent tous les uns les autres et les familles jouent le jeu. »

La Corse serait-elle donc prête à accueillir d’autres Championnats de France FSGT ? « Pourquoi pas en cyclisme sur route ou en judo », répond Laurent.

« C’est beaucoup de travail, mais quand on voit le résultat de ces Fédéraux, on ne peut qu’avoir envie ! »

 

Les Fédéraux de GR ont aussi eu lieu !

Si la Corse a accueilli les Championnats de France FSGT de gymnastique artistique 2023, c’est le Val-d’Oise qui était l’hôte des Fédéraux de GR (gymnastique rythmique). Ceux-ci se sont déroulés du 19 au 21 mai derniers dans la commune d’Argenteuil et 519 personnes y ont pris part. « La compétition s’est parfaitement déroulée », ajoute Nadège Charoy, la secrétaire de la section GR du Coma (Club olympique multisports d’Argenteuil) qui recevait une nouvelle fois (c’était déjà le cas en 2018) ces Championnats. « Il y a eu une très bonne ambiance et les retours des clubs ont été très positifs. » Il faut dire que le Coma avait mis toutes ses forces dans l’organisation ! « Cet événement a effectivement nécessité beaucoup de travail et de moyens humains », confirme Nadège. « La préparation a commencé six mois avant, notamment via des réunions avec la Fédération et le Service des sports de la ville d’Argenteuil qui nous a apporté un soutien financier et logistique. Il a ensuite fallu négocier avec les différents hôtels allant recevoir les équipes venues de loin, trouver le traiteur et l'ensemble des prestataires et envoyer, dès le mois de mars, le dossier du participant. Tous les membres du bureau et du Comité directeur du Coma ont été mis à contribution la semaine qui a précédé les Championnats et nous avions 27 bénévoles répartis sur tous les postes pendant la compétition. » En résumé : un superbe investissement pour un superbe résultat… LR

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page