top of page

IDF | Tournois de hand & de basket mixtes

Fin 2022, la Ligue FSGT Île-de-France a organisé un tournoi de basket-ball et un autre de handball axés sur l’inclusion et la mixité. Organisés annuellement, ces événements conviviaux et ouverts à tou·tes ont pour vocation de rassembler des amateurs et des amatrices de ces deux disciplines et de mieux faire connaître les spécificités de la Fédération.


Activités encore trop peu développées à la FSGT, le handball et le basket-ball sont néanmoins présents dans certains Comités départementaux et régionaux. C’est notamment le cas de la Lif (Ligue Île-de-France) qui vient de proposer des tournois en mixité à destination des passionné·es de ces deux disciplines en octobre et en novembre derniers !


« Nous mettons en place ce type de tournoi chaque année », tient à préciser Tom Hélié, chargé de développement au sein de la Lif et qui en a assumé la supervision pour la première fois.

« Ces événements servent à réunir les clubs, à passer un moment sympathique et compétitif, mais également à attirer des équipes extérieures à la Fédération afin de faire connaître nos pratiques mixtes. Signalons au passage que ces rassemblements sont aussi ouverts aux équipes situées hors de la région parisienne et qui désireraient exceptionnellement nous rejoindre à cette occasion. »

Du hand donc…

Première des deux manifestations, le tournoi de handball s’est tenu le 22 octobre à Antony (Hauts-de-Seine). Organisé dans les installations de l'Union sportive métropolitaine des transports, il a accueilli six équipes regroupant au total 36 hommes et quatorze femmes. Ce tournoi 2022 possédait une dimension symbolique forte car il avait été renommé « Tournoi Christian Piquenet » afin d’honorer ce bénévole et cet arbitre reconnu qui nous a récemment quittés suite à une longue maladie…


« C’était une figure très populaire au sein du handball FSGT et évidemment de son club : l’Association sportive de la Caisse nationale vieillesse », explique Michel Houot qui a repris son flambeau dans les rangs de cette structure.

« Il était très apprécié et faisait vraiment attention à tout le monde. »

Un point de vue que partage également Gweltaz Le Fur, référent de l’équipe des Roucoulettes. « Christian nous avait accompagnés lorsque nous étions arrivés dans le hand FSGT en tant qu’association LGBT et il a vraiment facilité notre intégration », témoigne-t-il.

« C’était donc important pour nous de lui rendre hommage lors du tournoi. »

Par ailleurs, le joueur des Roucoulettes insiste sur la singularité de l’épreuve mixte (et disputée sous les yeux du fils de Christian Piquenet) qui correspond parfaitement à leur état d’esprit. « Cela nous permet de préparer notre saison et de croiser plein d’équipes qui partagent notre souci d’inclusivité », assure-il.


… et du basket !

Le tournoi de basket-ball de la Ligue Île-de-France s’est, lui, déroulé deux semaines plus tard, le 5 novembre, au complexe sportif Alain Mimoun de Paris (12e arrondissement). Pas moins de huit équipes, composées de 55 hommes et de 26 femmes, s’y sont retrouvées et les règles ont été adaptées pour mettre en valeur la mixité !


Il y avait par exemple un point de bonus sur les paniers marqués (deux points = trois points/trois points = quatre points) par des joueuses et les joueurs ne pouvaient pas sauter pour contrer les shoots féminins sous peine de sanction (un panier à deux points automatiquement accordé à l’équipe de la femme contrée).


Naturellement, des choses peuvent toujours être améliorées lors des événements de ce genre. Selon une participante, des personnes sans équipe n’ont peut-être pas osé s’inscrire alors qu’ils avaient la possibilité d’en rejoindre ou d’en créer une sur place en raison d’un manque d’informations à ce sujet. Si la même joueuse a « regretté qu'on n'ait pas eu plus de matchs l'après-midi », elle a aussi affirmé qu’un tournoi « fait toujours plaisir » et qu’elle avait déjà « hâte d'être au prochain ».


Le prochain pourrait d’ailleurs avoir lieu plus vite que prévu… « Un questionnaire de satisfaction a été envoyé à tous les clubs présents et l’envie de réaliser deux tournois dans l’année au lieu d’un a nettement émergé des commentaires », confirme Tom Hélié.

« Soit à la mi-saison, soit pour la clôturer. Cette demande émanant de la base, il faut donc réfléchir pour voir comment nous pourrons y répondre. »

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page