top of page

Les Automnales FSGT ont eu lieu

« Des " Estivales " aux " Automnales " : proposons une FSGT plus radicale pour faire de la politique autrement » : ainsi peut-on résumer les Automnales FSGT, journée de travail organisée le 19 octobre au siège fédéral de la FSGT à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui visait à un retour d’expériences des Estivales 2022, ce temps de formation, d’analyse, de réflexion et de contribution mis en place en juillet dernier.


Toutes les études scientifiques sur l’effondrement de la biodiversité montrent que les sociétés humaines sont engagées pour le long terme dans un processus climatique, écologique et anthropologique catastrophique. « Dans ce contexte, quel est le rôle de la FSGT ? » se sont demandé·es la vingtaine de présent·es. Être plus radical consisterait à prendre acte de la compréhension d’une situation qui est extrême.


Comme tous les domaines de l’activité humaine, le champ du sport est dominé par la logique de marchandisation qui creuse les inégalités en déresponsabilisant les pratiquant·es. Comment les clubs peuvent-ils donc favoriser la transition de la pratique consommatrice à l’adhésion, de l’implication ponctuelle aux responsabilités bénévoles ? L’enjeu pour la FSGT est bien de faire vivre l’engagement militant dans l’aventure de la démocratisation d’un sport populaire. Est-ce possible ? « Oui », ont assuré les participant·es, car l’émancipation ne s’achète pas, elle se conquiert. La journée s’est terminée par la proposition d’organiser, en 2024 ou 2025, des Assises du sport populaire et associatif qui pourraient devenir un moment extraordinaire pour mettre en évidence les expériences prometteuses et confronter nos points de vue sur l’émancipation. La FSGT ne « fait pas la révolution », mais elle contribue à « faire révolution », voilà le sens que nous pouvons donner à faire la politique autrement.


Emmanuelle Bonnet Oulaldj & Yves Renoux

コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page